Immersion au cœur de la bataille de la Somme à Thiepval​

Immersion au cœur de la bataille de la Somme à Thiepval

Depuis le 3 juillet dernier, l’Historial de la Grande Guerre vous propose une expérience immersive inédite grâce à la réalité superposée. Cette technologie “Made in France” s’appuie sur la réalisation de vidéos à 360° vous permettant une immersion dans une narration se déroulant tout autour de vous. Simplement muni de votre smartphone et de vos écouteurs, vous n’aurez qu’à scanner les QR codes présents à différents points du musée afin de vivre cette expérience riche en émotions !
A Peronne, vous vous laisserez ainsi conter l’histoire du château puis vous plongerez dans le tumulte de la guerre à travers le récit de 3 soldats (français, allemand et britannique) et d’une infirmière.

Nouveau : Immersion au coeur de la Bataille de la Somme à Thiepval

La réalité superposée s’invite également à Thiepval pour complétez votre expérience immersive !
Transportez-vous au coeur du panorama de la Bataille de la Somme dessiné par Joe Sacco en suivant le parcours d’un soldat écossais, le 1er juillet 1916, premier jour de cette offensive franco-britannique aussi insensée que sanglante. Grâce aux quatres spots proposés tout au long de la fresque, vous revivrez les moments phares de cette terrible journée : la préparation, l’assaut, le choc du feu et enfin le carnage !

 

Culture chez nous​

Culture chez nous

La culture à domicile pendant la période de confinement, une initiative du Ministère de la Culture.

Chacun est invité à rester chez soi pour éviter la propagation du virus Covid-19. C’est l’occasion de découvrir l’exceptionnelle offre culturelle numérique proposée par le Ministère de la Culture et ses nombreux opérateurs. Plus d’information sur le site Internet dédié : #CultureChezNous

L'Historial de la Grande Guerre s'invite chez vous !

Vous ne pouvez plus venir au musée, le musée vient à vous ! En attendant la réouverture de l’Historial de la Grande Guerre (Musées à Péronne et Thiepval), vous trouverez ci-dessous quelques ressources en ligne pour suivre notre actualité, (re)découvrir nos 2 musées et nos collections à distance, continuer à se cultiver et occuper les enfants ! Bonne découverte !

Une question, une remarque, une suggestion : contactez-nous par mail à l’adresse info@historial.org.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Facebook : @historial.org
Facebook : @centre.dethiepval
Instagram : @historial1418

Une histoire, deux musées

(Re)Découvrez, en vidéo, l’Historial de la Grande Guerre et ses 2 musées (à Péronne et à Thiepval).

Visite virtuelle – Musée à Péronne

Parcourez l’Historial de la Grande Guerre à Péronne, à travers une visite virtuelle de ses 5 salles.

Découvrez l’Historial de la Grande Guerre à Thiepval et son parcours de visite.

L’objet du mois

Chaque mois, partez à la découverte d’un objet, parfois insolite, qui a marqué l’Histoire de la Grande Guerre.

Apprenez en plus sur les collections du musée, à travers différentes thématiques.

Enseignants ou élèves, parcourez les outils pédagogiques disponibles sur la Grande Guerre.

Visualisez l’évolution des lignes de front, année après année, de 1914 à 1925.

Découvrez les 6 cahiers d’illustrations de l’Encyclopédie de la Grande Guerre (Editions Perrin, 2012).

Découvrez le “portrait” issu de milliers de photographies d’époque, synthèse de visages inconnus, mais si intimes.

Partez sur les traces des écrivains de la Somme, à travers un site Internet et un application mobile.

Découvrez les principaux sites et musées des champs de bataille de la Somme, à travers le Circuit du Souvenir.

Réalité superposée​

Réalité superposée

Depuis juillet 2022, l’Historial de la Grande Guerre vous propose une expérience immersive inédite grâce à la réalité superposée. Cette technologie “Made in France” s’appuie sur la réalisation de vidéos à 360° vous permettant une immersion dans une narration se déroulant tout autour de vous. Simplement muni de votre smartphone et de vos écouteurs, vous n’aurez qu’à scanner les QR codes présents à différents points du musée afin de vivre cette expérience riche en émotions !
À Péronne, vous vous laisserez ainsi conter l’histoire du château puis vous plongerez dans le tumulte de la guerre à travers le récit de 3 soldats (français, allemand et britannique) et d’une infirmière.

La réalité superposée s’invite également à Thiepval pour complétez votre expérience immersive !
Transportez-vous au cœur du panorama de la Bataille de la Somme dessiné par Joe Sacco en suivant le parcours d’un soldat écossais, le 1er juillet 1916, premier jour de cette offensive franco-britannique aussi insensée que sanglante. Grâce aux quatre spots proposés tout au long de la fresque, vous revivrez les moments phares de cette terrible journée : la préparation, l’assaut, le choc du feu et enfin le carnage !

Informations pratiques : 

  • Wifi accessible gratuitement dans les deux musées afin de profiter au mieux de l’expérience.
  • Écouteurs fortement recommandés pour votre confort et celui des visiteurs présents.

Informations au 03 22 83 14 18 – info@historial.org

L‘invitation aux jardins de l’Historial​

L‘invitation aux jardins de l’Historial

Dans la continuité des travaux déjà réalisés, l’Historial de la Grande Guerre poursuit ses efforts pour offrir à ses visiteurs un cadre toujours plus accueillant. Ainsi, l’architecte paysagiste irlandais Peter Donegan a été chargé de concevoir un jardin paysager dans l’enceinte du château du XIIIème siècle qui abrite le musée.

C’est la seconde fois que Peter Donegan œuvre à l’Historial puisqu’en 2018, il était l’un des 14 designers sélectionnés pour la conception des Jardins de la Paix dans les Hauts-de-France. Il avait alors réalisé à Péronne, le Jardin de la Paix irlandais et nord-irlandais, le Jardin d’Eutychia (d’après la déesse grecque du bonheur) dans les douves asséchées du château. Ces jardins sont aujourd’hui une invitation au repos, à la rêverie et à la réflexion sur la question de la paix dans nos sociétés contemporaines.

Le jardin de la cour intérieure, le Jardin de Philophrosyne, déesse grecque de l’hospitalité, de la gentillesse et de la bienveillance a pris forme grâce à un travail en concertation des équipes de l’Historial et de Peter Donegan pour définir l’ensemble des éléments de détails de ce jardin.
Il y règne une atmosphère agréable et apaisante qui tranche avec l’aspect minéral et grave du lieu.  Composé de différentes espèces de fleurs et plantes à l’odeur puissante, ce jardin propose un réel accueil olfactif et visuel dès l’entrée dans le château. Agrémenté de plantes médicinales et culinaires, il sera également l’occasion pour nos équipes, de travailler sur de nouvelles thématiques de médiation autour de l’utilisation des plantes à l’époque médiévale mais aussi durant la Grande Guerre.

Peter Donegan est un horticulteur, concepteur de jardins et conférencier de renommée internationale. Sa pratique est née en 2001 et a très rapidement été acclamée en remportant de nombreux prix pour les jardins lors de concours nationaux.
Pour en apprendre davantage sur son travail, rendez-vous sur son site internet

La Grande Guerre à travers l’Art​

La Grande Guerre à travers l'Art

Afin de mieux valoriser ses collections artistiques, l’Historial a installé de nouveaux mobiliers dédiés à la présentation d’oeuvres, sorties de nos réserves et illustrant la Grande Guerre à travers différentes thématiques.

Installés dans 3 différentes salles du musée, ces derniers invitent à la découverte de véritables trésors graphiques. Une manière commode de relire l’histoire en étant acteur de sa visite du musée ! Ainsi le visiteur, en ouvrant un à un les tiroirs de ces nouveaux meubles, pourra découvrir des oeuvres jusqu’alors en réserve et présentant des thèmes sous-exposés dans le musée.

S’intégrant pleinement à la muséographie de l’Historial, ces véritables cabinets de curiosités, de couleurs sobres, montrent à travers des thématiques illustrées la richesse et la variété des sujets et collections à découvrir dans les deux musées de l’Historial à Péronne et à Thiepval.

Les oeuvres exposées sont riches et diverses dans leurs esthétiques et leurs formes : toiles, dessins, estampes, sculptures, affiches, enrichissent la visite, avec de grands noms tel Otto Dix, et sa série Der Krieg (unique en France), incontournable dessinateur de scènes plus poignantes les unes que les autres. Il représente dans des styles variés mais toujours avec intensité, l’horreur, les ravages, les traumatismes de la guerre, la misère physique et morale, la souffrance, la blessure, la mort, la folie, la dévastation des paysages et des êtres…

Ses oeuvres dégagent une atmosphère terrible, pesante, sombre, incarnée mais aussi quasi-surréaliste. D’autres oeuvres méritent également que l’on s’y attarde, comme celles de Georges Tribout ou encore d’Alexandre Zinoview, peintre russe installé en France, au pinceau naïf et qui met en exergue les horreurs de la guerre par un trait paradoxalement doux, presque apaisant, ambiguïté subtile poussant l’observateur à une réflexion plus poussée sur la réalité d’un conflit.

Il n’y a rien à montrer, des hommes enterrés, plus de grandes charges héroïques, loin des représentations allégoriques des conflits précédents. Sans compter sur les difficultés du quotidien pour les artistes, dont les cahiers de papiers ne sont guère épais : comme leurs camarades de tranchées, les artistes combattants, vivent les horreurs du front, les affres de la météo, des conditions de vie terribles et trompent l’ennui en essayant de pratiquer leur art. Le manque de papier, la complexité à composer une oeuvre sur le front, les risques de pertes ou destruction, leur imposent l’envoi à l’arrière de leurs ébauches et croquis. C’est pourquoi de nombreuses créations seront finalement créées après le conflit. Témoignant avec recul de l’horreur des combats, de la vie et de la mort des soldats.

Dans un foisonnement de créativité, les thèmes et les styles se croisent. Loin de l’héroïsation, nombre d’artistes ont montré l’horreur de la guerre, ses destructions, ses bouleversements et ses traumatismes. Sous toutes les formes imaginables, même les plus modernes, les arts occupent une place centrale à l’Historial de la Grande Guerre. Et pour rendre le travail des auteurs encore plus vivant, la technologie et le numérique deviennent les outils d’une nouvelle compréhension des oeuvres, à l’instar du désormais célèbre visage inconnu ou du Mapping de certaines oeuvres. La fresque de Joe Sacco présentée au musée de Thiepval complète ces présentations artistiques avec une vision originale et contemporaine. Multiplier les approches pour mieux appréhender les oeuvres, comme un devoir de transmission de la mémoire des arts.